Avril Lavigne, Here’s to Never Growing Up